Canoë kayak en mode aventure
© Sophie Pawlak

J'ai testé le canoë

J’ai testé le canoë kayak pour une descente de deux heures sur la rivière La Palue !

Pour être tout à fait honnête, je n’avais pas mis les pieds sur cette embarcation propulsée à la pagaie depuis mon dernier stage à l’UCPA… en 95. J’avais alors 16 ans.

 

Rendez-vous en plein coeur de la forêt landaise
Kayak et Canoë au coeur des Landes
Pour tous les goûts entre amis, en couple, en solo ou en famille
Différents itinéraires parcours de 2h ...

Rendez-vous en plein coeur de la forêt landaise

J’arrive donc avec un entrain non dissimulé à notre point de rendez-vous en plein coeur de la forêt landaise sur la route de Linxe. Ça sent bon les pins et le sable humide des rivières, la déconnexion est instantanée.

Nous sommes 5 dans mon groupe, entre 6 et 65 ans. Que c’est chouette une activité pour tous, et si rare !

Après avoir enfilé ma combinaison prêtée pour l’occasion, l’instructeur nous donne quelques conseils pour que tout se passe dans les meilleures conditions :
« La Palue est une descente catégorie 1. C’est un courant où vous aurez pied à 80%, il reste 20% donc si vous débarquez, préférez le côté le plus clair et gardez bien vos baskets. »

Il enchaîne : « Dans la manœuvre, restez toujours au milieu de la rivière sinon vous allez vous poser sur un banc de sable. À plusieurs endroits, il va falloir baisser la tête. »

Baisser la tête ? Mais pourquoi faire ? On m’a dit que la descente était d’une facilité enfantine…

« La posture à adopter est toujours de s’allonger sur le dos pour garder en visuel l’obstacle tout en pagayant. En avant, le corps n’est pas assez souple. Si c’est une branche, mettez la pagaie à la hauteur du visage et ça passe tout seul. »

Bon jusque-là, j’ai compris, il me rassure en me disant que le courant est très doux donc rien d’acrobatique ! Sinon pas de barrages ?
« Il y en a juste un mini, prenez-le un par un ».

« Me voilà prête. C’est parti ! »

Quel plaisir de se retrouver au milieu de la nature, sans un bruit aux alentours si ce n’est les oiseaux et quelques pas dans les fourrés ! Ce secteur est classé Natura 2000, zone protégée naturelle donc interdiction de couper les fleurs et les plantes ou d’embarquer les animaux avec vous… Vous laissez tout sur place !

Encore quelques pas dans les fourrés. Oui ? Qui est-ce ? Coup de parano…

Ah ! Ici, pas d’anacondas, de crocos, vous ne croiserez au mieux que des canards, des tortues et, avec un peu de chance, des hérons, que des animaux sympas !

À aucun moment j’ai mal aux bras, les deux heures se passent comme sur des roulettes, voire trop vite…

Sur ma route, je rencontre quelques îlots et, lorsque la rivière se rétrécit, le courant d’eau s’accélère un tout petit peu, j’anticipe facile. Et je m’amuse. J’arrive au barrage, le kayak s’enfourne dans l’eau et ressort comme un bouchon, mais doucement.

Je suis dans un monde parallèle, complètement décontractée.
Cette activité m’a conquise et je me vois déjà revenir avec une tripoté d’amis ou avec ma famille.

À tester la prochaine fois : la descente du Courant de Contis !

Le site est également classé Natura 2000. Depuis la base de Lit et Mixe, la balade débute sur le Vignac, petite rivière étroite et peu profonde dont le tracé sinueux rend la descente ludique pour tous.

À quelques coups de pagaie on rentre dans le courant de Contis, zone de marécages avec une flore luxuriante et surprenante comme l’hibiscus des marais à la gigantesque fleur rose pâle à admirer à la fin de l’été.

Nos suggestions