Tous éco‑responsables

en vacances aussi !
La Jaougotte 2640 Yohan EspiaubeLa Jaougotte 2640 Yohan Espiaube
©La Jaougotte 2640 Yohan Espiaube|Yohan ESPIAUBE

Réduire sa consommation d’énergie, trier ses déchets, limiter son impact carbone, respecter la nature, penser au recyclage…. nous le faisons déjà tous.

Aujourd’hui, chacun de nous est conscient du poids de nos petits gestes sur notre environnement et de la nécessaire et urgente prise de conscience collective des conséquences de nos modes de vie.

Cette implication et cette vigilance, il faut les conserver ici aussi sur votre lieu de vacances, où la nature est encore plus fragile.
Et rien n’est plus simple, à chaque moment de la journée…

C’est juste une question de bon sens !

9h00 / Pt’it Déj en famille

Tout est sur la table, dehors sur la terrasse, et ça sent déjà le pain frais ramené de la boulangerie d’un coup de vélo.

Un vrai petit dej’ de champion ! Il y a des miels de toutes sortes : acacias, bruyère, mûrier… tous fournis par les abeilles locales.

À côté du thé qui infuse dans sa boule (en inox recyclable SVP), il y a les céréales dans un grand bocal en verre (elles ont été achetées en vrac au supermarché local, ça fait moins d’emballage), et aussi les fruits frais, des œufs, un gâteau maison…

Tout est frais, local ; et le bleu du ciel met tout le monde de bonne humeur !
Ça sent la plage, mais avant : un tour au marché pour faire les courses… et encore avant, il reste à débarrasser la table : facile… tout part au compost, y compris le thé infusé et les coquilles d’œuf.

10h30 / Allez, tous au marché !

Il est temps d’aller découvrir les trésors locaux : les asperges, les kiwis, les magrets et foies gras, le bœuf de Chalosse, les fromages de chèvre et les légumes de saison cultivés localement par des maraîchers engagés, en agriculture raisonnée ou biologique.

On attrape son panier et on grimpe dans la navette gratuite : finies les galères de parking !

Être locavore, c’est aussi limiter aussi les émissions polluantes en ne faisant pas venir nos carottes du bout du monde, et en plus on soutient l’économie locale. On en profite pour acheter une gourde (ça tombe bien, il en manquait une pour le pique-nique) et ainsi se passer définitivement des bouteilles en plastique.
Et on bénéficie aussi des nombreux stands pour s’offrir un petit souvenir, un petit plaisir, tout en vérifiant bien que notre coup de coeur est produit localement pour que ça profite également aux entreprises du territoire…

12h30 / À table !

On récupère la navette pour le trajet retour et enfin on attaque le déjeuner : magret à la plancha avec des petites pommes de terre rissolées, salades au choix, et pour le dessert…

Si l’on tentait de faire une tourtière !
Résultat : super bon !
Pas aussi jolie que celle des photos mais on s’est bien amusé à la préparer.

Il est encore trop tôt pour partir à la plage, le soleil est bien haut et tape fort… Alors vaisselle d’abord (dans un évier fermé pour ne pas gaspiller l’eau), préparation du pique-nique ensuite.

Puis la petite sieste

15h30 / l’océan nous appelle !

On prépare le sac : on vérifie attentivement qu’on n’embarque pas d’emballages inutiles ou trop légers que le vent pourrait disperser, et on se met en route pour reprendre la navette direction LA PLAGE

Sur le chemin un petit arrêt au tri sélectif pour déposer les déchets, et l’on est heureux de constater que les efforts paient : on en jette de moins en moins !

La plage est magnifique, on descend vers le sable en empruntant les chemins aménagés, car la dune est fragile et particulièrement les oyats qui la fixent… Et on trouve un super emplacement, pas loin de la zone surveillée ET suffisamment loin des autres pour que personne ne se gêne : parasol, crème solaire (celle garantie zéro impact sur l’environnement) et hop à l’eau entre les drapeaux bleus…

Pour le goûter ? On sort les gourdes, les fruits et le reste de la tourtière. Un vrai délice

19h30 / Papaaaa, Mamaaaaan, j’ai faim...

Les vagues, ça creuse…

Il est temps de sortir le pique-nique : un peu des restes de ce midi car ne pas jeter, moins gaspiller, c’est respecter la planète et son portefeuille… des chips achetés au marché et une salade composée toute fraîche qu’on essayera de ne pas trop assaisonner au sable !

On a les pailles, les assiettes, les couverts tout ça en bambou… tous recyclables et réutilisables. Et pour les quelques emballages qui restent, on a un sac prévu pour ça… on le déposera dans les containers en sortie de plage…
C’est le principe des plages sans poubelle, chacun fait un petit effort, et la plage est plus belle…

On a quand même trouvé un mégot dans le sable, malgré le nettoyage quotidien, alors on a organisé une chasse au trésor et ramassé tout ce qu’on a trouvé… et HOP, ça finira dans le container… Après avoir expliqué que tout ne se ramasse pas : la « laisse de mer, » c’est ce que l’océan dépose au pied de la dune : bois flottés, coquillages, os de sèche… tout cela doit rester sur place, c’est important pour maintenir la biodiversité du site.

La journée se termine, il est temps alors d’attraper la dernière navette retour… on se retourne pour regarder s’il y a une trace de notre passage… et rassurés de ne rien voir trainer, on peut quitter la plage. Jusqu’à demain !

Nos suggestions